Guérin-Boutron ou la renaissance d’une marque…

Un chocolat haut de gamme « Made in Belgium » alliant l’art de vivre à la française et le savoir-faire belge, tout en développant des projets équitables/sociétaux en Côte d’Ivoire.
Nous transformons les fèves de cacao de diverses origines sur le principe du « Bean to Bar », autrement dit de la matière première (fève) au produit fini (chocolats à destination du consommateur).
Travaillant avec des torréfacteurs belges de renom, nous sommes en mesure de fabriquer des produits d’exception, tout en permettant l’accès au luxe à tous.
Naturellement nous positionnons notre marque dans le secteur haut de gamme et du raffinement.
Retrouvons ensemble le plaisir d’offrir, de recevoir et de partager.

C’est à Bruxelles, capitale mondiale du chocolat que se réveille notre Maison de prestige parisienne.
Chocolat Guérin-Boutron veut accompagner les producteurs de cacao ivoirien dans une démarche de très grande qualité afin de créer une filière bio et équitable dédiée aux artisans chocolatiers.

Notre objectif est d’œuvrer au développement de la filière cacao en Afrique en plaçant l’homme au centre de notre action économique.
Tout en travaillant des fèves de plusieurs origines, nous développons notre action sociétale en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial.
Notre projet s’engage à mettre à l’honneur le planteur, car grâce à son savoir-faire, il assure la bonne qualité du cacao.

La Côte d’Ivoire affiche une faible consommation de produits chocolatés qui restent des mets de luxe.
Nous nous associons avec des partenaires locaux afin de développer le « Made in Côte d’Ivoire » et ainsi promouvoir la qualité de son cacao qui nous révèle de merveilleuses et extraordinaires surprises gustatives.
Notre ambition est de « démocratiser » la consommation de chocolat afin de permettre à chaque ivoirien, tant à la campagne qu’en ville, de pouvoir consommer un chocolat de qualité confectionné localement.

Une revalorisation et promotion de la fève africaine passe par le développement de la démarche qualitative : la formation et la juste rémunération des planteurs, la production de fèves équitables et bio.